C’est avec plaisir, et je dois l’avouer un peu de fierté aussi, que je vous fais part de ma nomination au titre de Maître d’Art.

Cela représente l’aboutissement d’une vie consacrée à ce métier extraordinaire de facteur de flûtes. Mais c’est aussi la reconnaissance par nos instances dirigeantes et des professionnels proches de ces métiers d’art, du caractère rare de ce savoir-faire ainsi que la nécessité d’accompagner sa retransmission aux générations futures. C’est donc dans ce cadre que nous allons poursuivre et intensifier, au cours des trois prochaines années, la formation déjà entreprise avec mon assistante Noémie Stadler, que beaucoup d’entre vous connaissent et apprécient déjà. Nous approfondirons les connaissances acquises, héritage des anciens facteurs célèbres (Lot étant sans doute le plus connu), et nous tournerons résolument vers le futur en adoptant les outils numériques actuels, tant en production qu’en recherche fondamentale. Tout cela pour faire en sorte que le patrimoine qui nous a été légué par les anciens continue à être sauvegardé et retransmis aux plus jeunes. C’est dans cette vision que s’inscrit notre travail, qui nous passionne bien sûr, et qui vous apporte les ingrédients nécessaires à l’expression musicale qui vous est chère.

Photo prise lors de la remise des prix, ici accompagnés de Flore Leclercq et Laurence Lion
Ici entourés de Laurence Lion et Flore Leclercq chargées du dispositif Maîtres d'Art - Elèves.
Remise du Titre par Francoise Nyssen, ministre de la culture. ©Eric Chenal